Qu’est-ce que l’inflammation ?

Je continue ici sur ma lancée et vous propose un petit rappel concernant l’inflammation, en différenciant inflammation aiguë, la plus connue, et l’inflammation chronique, systémique et le plus souvent ignorée.

De par sa définition dans les manuels, l’inflammation constitue une des défenses habituelles de l’organisme contre les pathogènes. Elle regroupe un ensemble de moyens établis depuis longtemps par l’organisme pour se défendre contre un danger évident et immédiat : augmentation de la température du corps, flot de radicaux libres toxiques et de protéines messagères de l’inflammation, libération de cellules macrophages tueuses.

Avec l’âge notamment, notre habilité à réguler l’inflammation s’amoindrit. Alors, plutôt que de nous protéger, l’inflammation devient silencieuse et systémique, se transformant en un processus par lequel les maladies dégénératives prennent racine.

Les symptômes de l’inflammation chronique et silencieuse sont entièrement différents des signes caractéristiques de l’inflammation aigue (rougeur, chaleur, tumeur et douleur), et peuvent rester inaperçus jusqu’à ce que la catastrophe frappe.

L’inflammation silencieuse met le corps en mode actif, son système immunitaire attaquant ses propres organes. Avec le temps, de dangereuses cytokines pro-inflammatoires telles la CRP (C-reactiv protein) et l’interleukine-6, ainsi que les eicosanoïdes pro-inflammatoires (des acides gras essentiels oxygénés) telles la prostaglandine E-2 (PGE-2) et la leucotriène B-4, commencent à détruire des tissus dans l’ensemble du corps. En réponse à cette attaque systémique de l’intérieur, le corps produit encore plus de cytokines inflammatoires et de radicaux libres dommageables, en un cercle vicieux.

Tel un feu qui couve et se consume lui-même, l’inflammation silencieuse endommage les artères, détruit les cellules et organes nerveux, compromet le système immunitaire et entretient le développement de cancers.

Le beau côté de la chose, au lieu de suivre des traitements radicaux pour les maladies dégénératives que vous pourrez avoir dans votre vie, incluant les maladies cardiaques et d’Alzheimer, le cancer et le diabète, des mesures préventives contre l’inflammation prises aujourd’hui peuvent vous éviter tous ces maux de demain.

A suivre !

Source : Lyle Mac William, Nutrisearch, 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *