Gagner en résilience avec la psychologie positive

De plus en plus d’études montrent que la psychologie positive peut aider à surmonter les aléas de la vie et à renforcer sa capacité à la résilience, en particulier lors des périodes plus difficiles à vivre. Voici trois façons de développer sa psychologie positive.

Exprimer de la gratitude. Soyez reconnaissant de ce que vous avez – un toit sur votre tête, une bonne santé, des personnes qui se soucient de vous – plutôt que de ne penser qu’à ce que vous aimeriez avoir.

Lorsque vous commencez à expérimenter et à exprimer la bonté dans votre vie, vous vous rendez alors compte que cette bonté ne vient pas seulement de vous. Ainsi, la gratitude vous aide à vous connecter à quelque chose de plus grand que votre expérience individuelle – que ce soit à d’autres personnes, à la nature ou à un pouvoir supérieur. Réservez quelques minutes, chaque jour, et pensez à cinq petites ou grandes choses dont vous êtes reconnaissants. Vous pouvez même les écrire dans un carnet, de manière précise, en vous rappelant ce que chaque chose signifie pour vous.

Tirez parti de vos points forts. Pour tirer bénéfices de vos qualités, il vous faut d’abord les connaitre. Mais selon une étude britannique, seul un tiers des gens (re)connaissent leurs qualités. Quelque chose qui vous semble facile, que vous prenez pour acquis, peut aussi être une véritable force, une réelle qualité. Si vous n’êtes pas sûr de vos forces, vous pouvez les identifier en posant la question à quelqu’un que vous respectez et qui vous connaît bien, ou en remarquant ce pour quoi les gens vous complimentent.

Certaines qualités sont plus étroitement liées au bonheur, en particulier la gratitude, l’espoir, la vitalité, la curiosité et l’amour. Ces qualités sont si importantes qu’elles méritent d’être cultivées et appliquées dans votre vie quotidienne, même si elles ne vous viennent pas naturellement.

Savourez le « bien ». La plupart des gens s’attendent à vivre du plaisir lors de moments spéciaux, comme un mariage ou des vacances. Et les petits bonheurs quotidiens peuvent alors passer sans même être remarqués. Savourer signifie placer votre attention sur le plaisir tel qu’il se produit, en appréciant consciemment l’expérience telle qu’elle se déroule. Apprécier les trésors de la vie, grands et petits, aide à construire le bonheur.

Le multitâche est l’ennemi de la dégustation. Contrairement à une idée reçue, nous ne sommes pas capables de faire plusieurs choses à la fois (et ce, que l’on soit femme ou homme !). Le cerveau passe sans cesse d’une tâche à l’autre. Outre la perte d’efficacité qui en résulte, vous ne pouvez pas être entièrement présent à chaque tâche. Si vous lisez le journal et écoutez la radio tout en prenant votre petit déjeuner, vous n’éprouvez pas le plaisir que vous pourriez tirer de ce repas – ou du journal ou de la radio. Si vous promenez votre chien sur un beau chemin, mais que vous ne pensez qu’à votre liste de choses à faire, vous ratez l’instant…

Donc, soyez présent à l’instant, et quand vous vivez un pur moment de bonheur, dites le et remerciez les personnes qui sont à vos côtés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *