De l’immobilisme culturel à l’action universelle

J’aimerais partager aujourd’hui quelques lignes qui m’inspirent et qui me font largement réfléchir depuis quelques temps. Elles sont extraites d’un livre assez passionnant de Stephen R. Covey « Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent ». Au delà d’un titre très à la mode américaine et à la success-story, ce livre me fait profondément réfléchir sur mes principes, ma liberté de choix (différence réaction/proaction), et plus généralement ma vision de l’interaction à l’autre…

Les voici :

« La nature humaine présente quatre dimensions : corporelle, intellectuelle, affective et spirituelle. Comparons les deux attitudes possibles vis-à-vis de chacune d’elles.

Dimension corporelle :

  • Tendance culturelle : sans changer son mode de vie, répondre aux troubles de santé par des traitements médicamenteux ou chirurgicaux.
  • Respect de principes : prévenir les maladies et autres affections en accordant son mode de vie à des principes de santé établis de longue date et universellement admis.

Dimension intellectuelle :

  • Tendance culturelle : regarder la télévision (« Distrayez-moi ! »)
  • Respect de principes : lire en privilégiant la profondeur et la diversité, se cultiver en permanence.

Dimension affective :

  • Tendance culturelle : utiliser ses relations dans un but égoïste et intéressé.
  • Respect de principes : accorder aux autres une écoute attentive et respectueuse, les aider, et accéder ainsi à une joie et à un épanouissement intenses.

Dimension spirituelle :

  • Tendance culturelle : succomber à la perte de foi et au cynisme ambiants.
  • Respect de principes : admettre que notre quête fondamentale de sens, de même que la satisfaction de tous nos espoirs, se fonde sur des principes – lois naturelles qui, selon moi, trouvent leur source en Dieu.

Gardez à l’esprit ces idéaux universels, ainsi que les besoins et aspirations qui vous sont propres. Cela vous aidera à trouver votre voie, à surmonter les obstacles qui se présenteront face à vous. »

Si l’auteur se réfère à Dieu, on peut selon ses propres convictions y voir plutôt des principes universels qui trouvent leur origine dans la Nature par exemple.

J’espère sincèrement que ces quelques lignes vous « parleront » comme elles ont pu le faire pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *